Suisse Romande: Naissance d’une association , aperçu d’un cheminement.

Au départ, un couple ayant fait l’expérience de la greffe de cellules souches de moelle osseuse et une infirmière. Tous deux ressentent le manque d’un groupe où l’on pourrait partager cette expérience de greffe. Une lettre, envoyée par l’intermédiaire du corps médical, à l’ensemble des personnes greffées confirme l’intérêt pour la création d’une association ; un grand nombre de personnes concernées se montrant même prêtes à offrir leur participation active dans ce qui se crée.
Le comité de démarrage s’agrandit et s’organise. Les personnes font connaissance; elles partagent leur vécu du moment à partir de leur perspective et ce qu’elles souhaitent mettre en place. Le groupe rencontre son homologue de Suisse alémanique qui existe depuis quelques années. Les statuts sont rédigés et l’Association suisse des greffés de moelle osseuse (GMO Suisse Romande) est fondée en juin 2001.

Cette Association a fait le choix de réunir les personnes allogreffées et autogreffées ; même si le parcours de greffe et la maladie de base sont un peu différents. Elle a aussi l’originalité de réunir des personnes greffées, des proches et des professionnels. Elle compte aujourd’hui environ 100 membres.
La spécificité du parcours de greffe de cellules souches de moelle osseuse, à savoir, une longue hospitalisation en milieu stérile, un traitement qui peut être très lourd, un risque vital pendant la greffe et une reprise de la vie extérieure entachée d’inquiétude, d’incertitude, de changements auxquels il faut faire face, fait qu’il est, pour certaines personnes, plus facile de partager cette épreuve entre paires. De plus, l’éloignement géographique et la nécessité, parfois, de changer de lieu de soins, les centres de greffe de moelle osseuse romands étant Genève pour les allogreffes et Lausanne pour les autogreffes, donne tout son sens à la dimension romande de l’Association.